s Divers
s

   
 

 

Les non-rattachés

Le tableau suivant résume les personnes qui n'ont pu être rattachées à cette généalogie mais qui, par leur nom, les lieux des événements, offrent une bonne probabilité d'en faire partie.

Cliquez ICI pour voir les fiches détaillées

Si vous connaissez un lien avec ces personnes, merci de me le faire savoir.

Nom
°,X,+
  à  
Horemans Charles
°
1924 Dampremy  
Horemans Gaston
°
1929 Dampremy  
Horemans Maria
X
1956 Dampremy avec
Boutjiatis Athanasse
 
     
Horemans Pauline
X
1930 Dampremy avec
Marien François
 
     
Horemans Arthur
X
1928 Dampremy avec
Aubly Philimène
 
     
Horemans Yvon Michel
°
19/05/1934 Jumet  
Horemans Georgette Francine Nicole
°
08/08/1931 Jumet Fille de
Horemans Alphonse
X
vers 1904 Jumet avec
Vranken Suzanne Emilia
 
     
Horemans claire Marie Th Marcelle
°
30/10/1933 Jumet Fille de
Horemans Léon Auguste
 
vers 1911   avec
Spaute Claire
 
     
Horemans Laurent Jean
X
1946 Ransart avec
Tont Jeanne
 
     
Horemans Suzanne Aline
X
1950 Ransart avec
Michaux Louis Jh Gh
 
     
Horemans Alphonse
°
17/08/1902 Marchienne et
 
+
11/08/1976 Charleroi  
Horemans Alphonse
X
30/05/1928 Marchienne avec
Lanssens Elisa
°
07/08/1904 Dampremy et
 
+
16/06/1985 Charleroi  
 
 
     

 

Héraldique

Quelques adresses de sites à la page "Adresses"

Vocabulaire utilisé sur ce site :

ARMé : Avec des griffes (Lion armé)

ANILLES : Ce sont les fers de meule de moulins, ayant la forme de deux sections de cercle adossées, réunies au moyen de deux traverses. Les fers-de-moulin dans les armes néerlandaises et belges ont une autre forme.
Anille à l'antique : Nom que l'on donne à une barre de fer crochue qui sert à maintenir la solidité d'une maçonnerie.

  Anille de meule Blason de Ham-sur-Heure (Hainaut) D’or à quatre pals de gueules,
Un écu d’argent à une anille de gueules en cœur

 

LAMPASSé : Avec une langue (Lion armé et lampassé de gueules)

GUEULES : Couleur rouge. Voir "Les règles de l'héraldique"

 


 

Français de Belgique

Quelques adresses de sites à la page "Adresses"

Carte-vue Carte postale
Ducasse Fête de village
Echevin Adjoint au bourgmestre
Farde Cahier de copies, dossier
Froebelien relatif à l’éducation en école maternelle, Institutrice froebelienne
Logopède de logos = parole - pédie = éducation
Orthophoniste (Ortho = correct - Phonè = voix)
Maïeur, Mayeur Bourgmestre, maire d'une petite ville
Nonante Quatre-vingt-dix
Pensionné Retraîté
Septante Soixante-dix
Sonner Téléphoner
   
   

 


 

Onomastique

 

HOREMANS

 

 

 

 

 

   Peut-être faut-il voir dans ce patronyme, porté aujourd'hui par 26 foyers en France (partagés entre Nord, Ardennes et Ile-de-France), une variante de l'ancien surnom donné à l'homme "qui était originaire de la cité nommée Ormancey" (dans le sens premier de "domaine fondé par le germain Ermenteus "), localité située en Haute-Marne, près de Langres...
   Nota : nous avons également trouvé trace d'un village connu sous le nom d'Ormancay en Côte-d'Or, près de Mont-Saint-Jean ; il est probablement à l'origine du nom de famille Ormansay, porté par 14 foyers en France dont 10 en Bourgogne.

Réponse de la revue Française de Généalogie n° 152 à Jean Horemans (78)

 

HOREMANS
(plus sérieux)

 

 

 

 

   Horemans n'est pas un patronyme formé à partir d'un toponyme précis à existence historique certaine. C'est une origine toponymique, mais tellement vague, formé du moyen néerlandais 'hore', boue et du suffixe 'man', homme. Horemans, c'est l'homme de boue, l'homme de la boue. Pas l'homme d'un village portant tel nom. Dès lors, des hommes de la boue, depuis le dix ou onzième siècle, il peut s'en être crée des dizaines, gravitant dans le nord du pays, entre Anvers et Liège. Il est dérisoire de vouloir tenter de les rattacher tous sur la base d'un seul commun géniteur.

D'après Christian Goens

HOREMANS
(avec humour)

 

 

 

 

 

... "Au cours d'une conversation avec de nouveaux amis qui me posaient la question quant à l'origine de mon nom de famille, je répondai en disant que nous étions sans doute les seuls ici en France à porter ce nom aux origines flamandes. J'en profitai pour les faire rire en leur disant ce qu'un norvégien m'avait dit il y a tout juste un an sur ce nom dont mon frère avait tenté de connaître l'étymologie ("grand homme" ou "homme des bois") mais pour qui (pour le norvégien) ce nom était bien difficile à porter en Norvège, ayant une toute autre connotation : "homme à femmes". Nous conclûmes alors avec ce monsieur que le sens que semblait avoir trouvé mon frère : "homme des bois" était alors peut-être davantage celui de "homme des bois" (de Boulogne)!!! "

D'après Odile Horemans (juin 2003)

HOREMANS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon Le dictionnaire des noms de famille de Frans DEBRABARDERE, les premières traces du nom sont les suivantes :
- En 1368 : HOIREMANS à Turnhout (Verb II 95)
- En 1418 : Arnotte HORMANE à Liège (Crédit Communal)
- En 1590 : Pasquier HOOREMAN à Renaix ( Midd 1963, 321)
- En 1629 : Catharina HOREMANS à Schelle (MAR 187)
- Au 17ème siècle : Heindric HOORMANS à Brugges (PARM)

Au cours des siècles, les écritures les plus diverses ont été répertoriées :
OORMAN / OOREMAN / OREMAN / DOREMAN (1667) / HOIREMAN (1668) / HOORMAN (1681) / HEUREMAN (1693)
HUERMAN / HOOREREMAN (1707) / HOEREMAN / OIREMAN (1735) OIEREMAN / HOERREMAN / DOORMAN
HUREMAN (1723) / COREMAN / HUEREMAN (1803) / HURMAN (1801) / URMAN / NOERMAN / NORMAN / OERMAN
Forme au génitif : HOOREMANS / HOREMMANS / HORREMANS / HOREMANS (1683) / HEUREMANS

Le patronyme commence à se figer à partir de 1750.

La signification du nom HOOREMAN reste très ambiguë. Ayant posé la question à plusieurs spécialistes (conservateurs des archives, généalogistes professionnels et amateurs,...) , aucune réponse précise m’a été donné. Seul le suffixe « MAN » est sans équivoque. Il exprime, sans aucun doute, l’être humain, l’individu, la personne.

En ce qui concerne la première partie du nom, il difficile de se prononcer avec une grande exactitude car divers paramètres entrent en jeu :

- le flamand a évolué au cours des siècles,
- le nom s’est transformé ,
- le nom donné à l’origine est un nom provenant de l’écoute et non de l’écriture.

Ainsi, plusieurs choix s’offrent à nous :
- « HORE/HOR + MAN » toponyme ( lieu servant à désigner spécifiquement un lieu) flamand formé de moyen néerlandais (selon le dictionnaire des familles Jules Herbillon/ Jean Germain : Crédit Communal de Belgique) : HORE/ HOR pour la boue donc HOREMAN homme de la boue,
- « HOOG » ( prononcé HOORRR) qui exprime quelque chose ou quelqu’un de haut, d’élevé soit physiquement (grand) ou intellectuellement (éminent, cultivé).
- « HOORE » relatif à l’écoute, au sens de l’ouïe. Aujourd’hui, Hoor ! se traduit du flamand par Ecoutez ! et OOR désigne une oreille.
- « OERWOUD » qui exprime la forêt vierge.
<- « HOORN ou HOREN » qui s’assimile à tout ce qui a trait à une corne.

La dernière solution est moins probable car à aucun moment de l’histoire, le nom a comporté la lettre « N » après le « R ». Ainsi, le nom HOOREMAN pourrait désigné quelqu’un de haute taille, de cultivé ou ayant ses oreilles pour signe particulier (grandes oreilles par exemple).

- Géographiquement, il pourrait provenir du lieu HOREBEKE situé à quelques kilomètres de Renaix (Commençant de la même manière et finissant par BEKE désignant le ruisseau en flamant)

En 1987, 153 « HOOREMAN » étaient identifiés en Belgique (Crédit Communal) :
- 19 à Bruxelles
- 11 dans le Brabant Flamand
- 4 en Flandre Occidentale
- 51 en Flandre Orientale
- 67 dans le Hainaut
- 1 au Luxembourg

BOURGEOIS FORAINS

Au 15ème et au 16ème siècle, de nombreux HOOREMAN sont Bourgeois Forains d’Alost ou de Grammont, villes importantes aux alentours de Renaix.

Ces titres étaient décernés aux personnes payant une rente spécifique à la ville concernée. Ce statut leur permettait de profiter de certains privilèges et droits : réductions d’impôts (possession, héritage), exemption du droit du meilleur Cathel, défense par un avocat d’Alost en cas de procès. Renaix n’a jamais proposé le statut de Bourgeois Forains. A la suite, est dressé la liste des HOOREMAN ayant porté le titre de Bourgeois Forains.

Origine de cet article
http://membres.lycos.fr/fhooreman/hoo/ORIGINE.htm

DELOUCHE

 

 

 

  Porté dans l'Ardèche et la Haute-Savoie, désigne celui qui est originaire de Loche, toponyme fréquent dans ces régions. On notera par exemple des hameaux à Roiffieux et à Soyons (07), ou encore à Chevaline (74). Loche est une agglutination de l'Oche ('oche' étant un terme qui servait à désigner un verger, une terre fertile ou un enclos près du village, latin médiéval olca, olchia, d'origine gauloise). Avec le même sens : Deloche, de l'Ouche.

 

PODEVIN
POTDEVIN

 

 

  Fréquent en Picardie, doit désigner un Poitevin plutôt qu'un buveur de vin, comme on le dit trop souvent. Variantes : Podevins, Podevyn, Podvin, Poidevain, Poidevin, Poidvin, Potdevin, Potdvin.

 

GHISLAIN

 

 

 

 

 

 

  GHISLAIN ou GUILAIN ou GUISLAIN (Saint), Ghislenus (issu de ghil signifiant otage et de hard signifiant dur, en langue germanique), fondateur de l'abbaye de son nom, dans le Hainaut, au septième siècle, honoré le 9 octobre.
Venu de Grèce ou d'Allemagne, évêque d'Athènes, il mourut en 681 après avoir fondé un monastère près de Mons. Il est invoqué contre les convulsions.

On pourra remarquer que ce prénom et sa forme féminine sont très fréquemment donnés en 2ème ou 3ème prénom, aux nouveaux nés chez nos cousins belges.
C'est pour les mettre sous la protection De St-Ghislain concernant les convulsions, les coliques ou l'hystérie (lorsque l'on voit comment les enfants étaient emmaillotés à l'époque!)

D'après Charly Brixius

 


Vous êtes généalogiste ?

Consultez cette page

 

Haut Page

 

P Ecrivez moi : philippe.horemans@wanadoo.fr H